eMouaten
Maroc. Revue de presse quotidienne du 20/11/2020

MAP

Revue de presse quotidienne

Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi :

Le Matin :

• SM le Roi Mohammed VI reçoit un appel téléphonique de SM le Roi Abdallah II Ibn Al Hussein, Souverain du Royaume Hachémite de Jordanie. Cet appel intervient dans le cadre des liens forts et de l'affection sincère qui lient les deux Souverains, et en concrétisation de la tradition de concertation continue et de coordination permanente entre les deux Rois et en consécration des relations de coopération fructueuse et de solidarité agissante entre les deux Royaumes frères. Lors de cet appel, le Souverain Hachémite Abdallah II Ibn Al Hussein, a salué les décisions prises par Sa Majesté le Roi pour sécuriser la circulation des personnes et des biens dans la région d'El Guerguerat au Sahara Marocain. Il a également félicité Sa Majesté le Roi pour la réussite de cette opération et la réouverture du passage à la circulation sécurisée des personnes et des biens du Royaume du Maroc vers les pays d'Afrique subsaharienne. A cette occasion, Sa Majesté le Roi Abdallah II a exprimé à Sa Majesté le Roi le souhait du Royaume Hachémite de Jordanie d'ouvrir un Consulat général à la ville marocaine de Laâyoune. La mise en place des dispositions nécessaires à cet effet seront coordonnées par les ministères des Affaires étrangères des deux pays. Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, a exprimé à Son frère Sa Majesté le Roi Abdallah II Sa considération et Sa gratitude suite à cette décision importante, qui s'inscrit dans le cadre des positions de soutien que le Royaume Hachémite ne cesse d'exprimer au sujet de la question de l'intégrité territoriale du Maroc. 

• Des ONG US dénoncent les miliciens du "polisario" qui utilisent les femmes et les enfants comme "bouclier". Des organisations non-gouvernementales américaines, ayant opéré auparavant dans les camps de Tindouf (sud-ouest de l'Algérie), ont dénoncé le déplacement, par le “polisario”, de femmes et d’enfants vers la zone tampon d’El Guerguerat, une manœuvre qui trahit, selon le collectif, le dessein du groupe séparatiste d’utiliser ces personnes vulnérables comme “bouclier” dans le cadre de ses actes hostiles à l’égard du Maroc. “Le polisario continue de transporter des femmes et des enfants vers cette zone. On ne peut que déduire l’intention du groupe qui veut provoquer une guerre et utiliser ces personnes comme bouclier humain”, soulignent “Teach the Children International” et plusieurs autres organisations humanitaires dans une lettre adressée au Secrétaire-général de l’Onu et au Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés. Il s’agit d’un acte condamnable de par le monde, relèvent les ONG, épinglant des agissements qui doivent être exposés devant le monde entier. 

L’Economiste :

• Vaccin anti-Covid-19 : Sputnik V arrive aussi au Maroc. Figurant aussi dans les starting-blocks, le vaccin contre la covid-19, Sputnik V sera bientôt disponible au Maroc. Selon les derniers résultats, le vaccin délivré en deux doses à 21 jours d'intervalle, affiche un taux d'efficacité de 92%. Il est aussi le premier à être soumis au programme de pré-qualification de l'OMS. • Test PCR : des compagnies refusent de rembourser. Contrairement à l'annonce de la Fédération marocaine des sociétés d'assurances et de réassurance (FMSAR) selon laquelle "les frais de tests Covid sont bien remboursables, sous réserve d'une prescription médicale" des compagnies continuent de rejeter les dossiers maladie liés au Covid ainsi que les frais engagés dans les tests PCR. Parmi les arguments avancés par ces compagnies, la mention: "Test PCR non remboursable", ou encore: "Risque exclu de la garantie".

Maroc le Jour : 

• Le Maroc, un "partenaire stratégique" pour l'Espagne. Le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a mis l’accent sur le caractère stratégique des relations unissant l’Espagne au Maroc, soulignant que les deux pays "voisins et amis" sont animés d’une volonté ferme pour développer davantage leurs relations de coopération. "Le Maroc est un partenaire stratégique pour l’Espagne" dans tous les domaines de la coopération bilatérale, a affirmé M. Grande-Marlaska dans un entretien à la MAP à l’occasion de sa visite au Maroc, la septième depuis sa nomination à la tête du ministère espagnol de l’Intérieur en juin 2018. "Le gouvernement espagnol et le ministère de l'Intérieur évaluent très positivement l'état actuel de la coopération et de la collaboration avec les autorités marocaines et en particulier avec le ministère de l'Intérieur marocain", a relevé le responsable espagnol, ajoutant que "cette relation étroite et fluide porte ses fruits dans un grand nombre de domaines, au bénéfice des ressortissants des deux pays".

• Sécuriser El Guergarat, “un acte légitime”. L'intervention du Maroc pour mettre fin à l'obstruction de la circulation civile et commerciale au niveau du poste-frontière de Guergarate constitue un acte "légitime" et "souverain" visant à mettre un terme aux agissements des milices polisariennes, menaçant le trafic dans ce passage vital pour le commerce entre le Maroc et l'Afrique, ont souligné des universitaires. Réunis à l'occasion d’un webinaire organisé, par la faculté de droit de Meknès, sur "les dimensions juridiques, économiques et politiques de l’opération de sécurisation du passage de Guergarate", les intervenants ont mis l'accent sur le bien-fondé et l’importance de cette opération, qui s’est déroulée de manière pacifique, avec un seul objectif de garantir la fluidité de circulation des biens et des personnes. Intervenant à l’ouverture de cette rencontre à distance, le président de l’université Moulay Ismail de Meknès (UMI), Hassan Sahbi a souligné que l’obstruction de ce passage par le +polisario+ constitue "une agression" contre la souveraineté du Maroc et un acte dommageable aux intérêts et aux échanges commerciaux internationaux, lesquels nécessitent une intervention des Nations Unis.

Aujourd’hui le Maroc : 

• Une liaison maritime entre le port de Tarfaya et les Îles Canaries? Le ministère de l'Équipement, du Transport et de la Logistique vient de lancer un appel à manifestation d’intérêt pour l’exploitation d’une future ligne maritime de transport mixte (fret et passagers) reliant le port de Tarfaya à un port des Îles Canaries. Selon le ministère, «cette liaison directe contribuera au développement économique et social des provinces du Sud du Royaume et va fluidifier davantage les flux de marchandises et de passagers. Elle va par ailleurs réduire la durée des transits par voie maritime entre le Maroc et les Îles Canaries». L’autorisation sera d’une durée de cinq années alors que la caution, pour les soumissionnaires, est fixée à un million de dirhams. La date limite de dépôt des dossiers, quant à elle, a été fixée au 26 janvier 2021.

• Covid-19 : Le ministère de la Santé dément l'acquisition d'un vaccin chinois à 27 DH la dose. Le ministère de la Santé a catégoriquement démenti les allégations sur l'acquisition d'un vaccin chinois anti-Covid-19 à 27 dirhams la dose. Dans un communiqué, le ministère a qualifié d'infondées et de fausses les informations diffusées sur des réseaux sociaux et des applications de messagerie instantanée prétendant que "le Maroc achètera un vaccin anti-Covid-19 au prix de 27 DH la dose" et que "le prix de vente aux citoyens n'a toujours pas été fixé". Le ministère appelle, dans ce sens, à faire preuve de prudence face aux fake news et données inexactes.

Al Bayane : 

• El Guerguarat: Le PPS réitère son soutien à l'intervention légale, légitime et réussie menée par les FAR. Le bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) a renouvelé, lors de sa réunion périodique tenue mardi dernier, son soutien entier à l'intervention légale, légitime et réussie, menée par les Forces Armées Royales (FAR) dans la zone d'El Guerguarat, au Sahara marocain. "Cette intervention a permis de rétablir la situation sur place, de sécuriser la fluidité de la circulation dans la zone ainsi que de faire échouer les tentatives vaines des ennemis de notre intégrité territoriale de changer le statu quo dans la région", indique un communiqué du bureau politique du PPS. Le bureau politique s'est, dans ce sens, félicité des messages mesurés et éclairés contenus dans l'entretien téléphonique que SM le Roi Mohammed VI a eu avec le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres.

• Agriculture: Le GCAM et la SONACOS lancent le paiement des achats des intrants par mobile. Le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) et la société nationale de commercialisation des semences (SONACOS) ont annoncé le développement d'un service de paiement digital à travers l'application téléphonique mobile "Imtiazat-e" visant à faciliter le règlement des achats des intrants agricoles effectués par les agriculteurs auprès des Centres Régionaux de la SONACOS. Le paiement par téléphone mobile est possible par simple scan du code QR sur le Bon de Commande de la Sonacos, explique un communiqué conjoint, notant que l'agriculteur confirme le règlement en toute sécurité de ses factures auprès des Centres Régionaux de la SONACOS sans avoir besoin de se munir, de transporter ou de manipuler de l'argent liquide. Il s'agit d'un parcours 100% digital dédié à la filière céréalière et permettant aux clients de disposer de leurs semences en quelques minutes de façon rapide et sécurisée, précise le communiqué. 

L’Opinion :

• Bientôt une Université Internationale à Essaouira. Une réunion consacrée au suivi et à l'accompagnement du projet de réalisation de l'Université Internationale d'Essaouira, notamment l'aspect relatif à l'achèvement des procédures inhérentes à l'assiette foncière qui abritera cet important établissement, a été tenue, mardi au siège de la préfecture de la province, en présence de tous les acteurs et parties prenantes. Dans un mot de circonstance, le gouverneur de la province d'Essaouira, Adil El Maliki, a fait part de sa grande satisfaction des actions déjà entreprises et des étapes franchies pour la réalisation de ce projet de grande envergure

• Tata: convention de partenariat sur l'Assistance architecturale et technique en milieu rural. Une convention de partenariat et de coopération a été signée à Tata, entre l'Agence urbaine de Taroudant-Tiznit-Tata et l’Ordre national des ingénieurs géomètres topographes (ONIGT), relative à la mise en œuvre du programme d'Assistance architecturale et technique en milieu rural. En vertu de cette convention paraphée en marge d’une rencontre de communication tenue au siège de la province de Tata et présidée par la ministre de l'Aménagement du territoire national, de l'Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Nouzha Bouchareb, en présence notamment du gouverneur de la province, Salaheddine Amal, l’Agence s’engage pour la réalisation dudit programme à travers la mobilisation des crédits annuels nécessaires. 

Libération : 

• La Covid-19, un accélérateur vers une économie plus soutenable. La pandémie du nouveau coronavirus, qui poursuit ses ravages à travers le monde, s'est révélée comme un véritable test de l'engagement effectif des entreprises à tous les niveaux et a propulsé la RSE (responsabilité sociétale des entreprises), longtemps considérée comme un simple bonus, sur le devant de la scène. Cette crise inédite a, en effet, mis en lumière la résilience des entreprises ayant élaboré, voire étoffé, une stratégie RSE et pris en compte leurs relations avec leurs salariés, fournisseurs et communautés locales, puis transformé adéquatement leur organisation. Au contraire, celles ayant considéré la RSE comme une simple affaire de réputation ou de communication ont rencontré davantage de difficultés. 

• Bank of Africa propose un service sur ''WhatsApp''. Bank Of Africa (BOA) a annoncé la mise en place d'un nouveau mode d'interaction avec ses clients, WhatsApp, permettant ainsi de leur faciliter l'accès à l'information et de fournir des réponses instantanées à leurs interrogations et ce, dans le cadre de son programme de transformation digitale. En phase avec sa démarche d’innovation et les nouveaux usages du mobile, BOA met à la disposition de sa clientèle un canal pratique et sécurisé, pour interagir avec la banque de manière simple et instantanée, précise le groupe dans un communiqué. L'interaction via l'application Whatsapp, déjà adoptée au quotidien par une large frange de la population, vient compléter une offre diversifiée de canaux à distance visant à renforcer la proximité de la banque avec ses clients et à faciliter leur quotidien. 

Al Massase : 

• Promotion de la production nationale : Nécessité de réviser la politique fiscale . Au-delà des 300.000 postes d’emploi proposés sur le Marché en 2020, la crise pandémique a fait perdre au Maroc pas moins de 600.000 nouveaux emplois, a indiqué Omar El Kettani, professeur à l'université Mohamed V de Rabat. Par voie de conséquence, entre 900.000 à 1 million d’emplois seront perdus, a-t-il déploré, appelant l’Etat à se mobiliser davantage pour faire face à la récession économique et ce, en révisant la politique fiscale, l’une des composantes les plus importantes pour encourager la production nationale.

Al Bayane : 

• RAM : La passagère Aminatou Haidar a été empêchée d'embarquer sur le vol à destination de Las Palmas parce qu’elle a été testée positive à la Covid-19. La passagère Aminatou Haidar a été empêchée d’embarquer sur le vol de ce mercredi à destination de Las Palmas parce qu’elle a été testée positive à la Covid-19, a indiqué un communiqué de Royal Air Maroc (RAM). "Suite à la diffusion sur certains réseaux sociaux d’informations erronées concernant les conditions de vol d’une passagère au nom de Aminatou Haidar, Royal Air Maroc a tenu à préciser que “conformément au protocole de l’état d’urgence sanitaire, la Compagnie Nationale a été saisie par les autorités sanitaires de Laâyoune, en vue de signaler que la passagère en question a été testée positive à la Covid-19", ajoutant que celle-ci a dès lors été empêchée d’embarquer sur le vol AT1418 de ce mercredi 18 novembre au départ de Laâyoune vers Las Palmas. Cette coordination entre les autorités sanitaires, les autorités locales et la Compagnie Nationale, vise à préserver la santé des passagers et la sécurité des vols, a souligné la même source, rappelant que conformément aux procédures de RAM et à celles de la quasi-totalité des compagnies aériennes, les personnes positives à la Covid 19 ne peuvent logiquement accéder à un vol et risquer de contaminer la totalité des passagers.

Al Yaoum Al Maghribi :

• Lancement à Rabat d'un projet de Lutte contre la radicalisation en ligne des jeunes. Un projet de lutte contre la radicalisation en ligne des jeunes au Maroc a été lancé par la Rabita Mohammadia des Oulémas, avec pour objectifs de lutter contre les discours de haine et sensibiliser les jeunes sur les dangers que peuvent présenter internet et les réseaux sociaux. L'accord de réalisation de ce projet, financé par le gouvernement du Japon en partenariat avec le Programme des Nations Unis pour le développement, a été signé par l'ambassadeur du Japon au Maroc, Takashi Shinozuka, le Représentant Résident du PNUD au Maroc, M. Edward Christow, et le secrétaire général de la Rabita Mohammadia des Oulémas, Ahmed Abbadi. "Ce projet vise non seulement à protéger les adolescents et les jeunes des fléaux de l'extrémisme violent, que ce soit sur le terrain ou dans leur dimension numérique, mais aussi à les immuniser et à les prévenir contre le discours de la haine en les accompagnant pour acquérir la compétence d'influencer sur Internet pour inspirer ses homologues" a déclaré M. Abbadi à cette occasion. Le projet s'inscrit dans le cadre de la durabilité afin d'aider les jeunes à acquérir les outils et les compétences nécessaires pour lutter contre l'extrémisme de toutes sortes, a-il-indiqué, soulignant que le succès de ce projet dépend principalement de la préparation de contenus attractifs et accrocheurs pour les jeunes.

Assahraa Al Maghribiya : 

• El Guergarat : L'intervention du Maroc au service de la paix a permis un changement stratégique. Le Maroc est intervenu au niveau du poste-frontière d'El Guergarat au service de la paix et pour débloquer une voie internationale afin d'assurer la libre circulation civile et commerciale, en conformité avec le droit international et en parfaite harmonie avec les besoins de la région et l'accord du cessez-le-feu, a affirmé le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, notant que la décision du Royaume a permis un changement stratégique. El Otmani a souligné que cette semaine a été riche en bonnes nouvelles, en commençant par la sécurisation du passage d'El Guergarat à quelques jours de la célébration de la fête de l'indépendance, a indiqué le ministre de l'Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi, dans un communiqué lu lors d'un point de presse à l'issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement. Le chef du gouvernement a salué la décision de SM le Roi Mohammed VI d'entreprendre une opération pour rétablir la situation au niveau du passage d'El Guergarat et le sécuriser face aux milices séparatistes, notant que cette opération a été exécutée avec grand professionnalisme par les Forces Armées Royales après nombre de tentatives menées par le Maroc et sa diplomatie et des contacts successifs avec le secrétaire général de l'ONU, les forces de la Minurso et nombre de membres du Conseil de sécurité et d'autres pays pour rétablir la situation.

Al Ahdath Al Maghribiya : 

• Plus de 23 millions de Marocains seront vaccinés contre le Coronavirus. Le comité scientifique consultatif a fixé 12 semaines pour vacciner 65% des citoyens, soit 23,4 millions de personnes. Le vaccin sera ainsi administré à raison de 220.000 personnes par jour, sur deux phases. L’administration de ce genre de vaccin se déroule en double inoculation, qui nécessite deux injections du même vaccin à intervalle de 21 jours. Le ministère de la Santé va recourir à deux vaccins Covid-19, celui développé par le laboratoire chinois Sinopharm CNBG et celui d’AstraZeneca. 

Al Ittihad Al Ichtiraki : 

• Le modèle marocain en matière de tolérance et de dialogue interreligieux mis en avant à Strasbourg. Le modèle marocain en matière de tolérance et de dialogue interreligieux a été mis en avant, mardi à Strasbourg, lors d'un entretien du Consul général du Maroc, Driss El Kaissi, avec le Représentant Spécial de la Secrétaire Générale du Conseil de l’Europe sur la haine et les crimes de haine antisémites et antimusulmans, Daniel Höltgen. Lors de cette rencontre, M. Höltgen a exprimé son admiration de l’approche singulière du modèle religieux marocain sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine. Il a fait part de son intérêt pour un échange sur l’expérience accumulée par le Royaume dans les domaines de la lutte contre les discours de haine et contre la radicalisation, marquant son accord pour effectuer une visite au Maroc afin de s’arrêter de près sur les réalisations accomplies et les chantiers ouverts en matière de protection des cultes. Tout en insistant sur l’importance de la consécration des vertus de l’ouverture, du dialogue et de la cohabitation pour éradiquer certains stéréotypes, le responsable européen a affirmé que la prévention de l’antisémitisme et du sentiment antimusulman ainsi que des autres formes d’intolérance religieuse est aujourd’hui une priorité essentielle du Conseil de l’Europe , comme en témoigne la récente création du mandat du « Représentant Spécial de la Secrétaire Générale du Conseil de l’Europe sur la haine et les crimes de haine antisémites et antimusulmans».

Rissala Al Oumma : 

• Les Marocains d'Espagne manifestent contre les actes de violence et de brigandage commis par le polisario. Des militants des droits de l'homme, des acteurs politiques et des représentants d'associations marocaines en Espagne ont organisé des manifestations de protestation, notamment à Barcelone et à Madrid pour dénoncer l'attaque criminelle odieuse des éléments du "polisario" contre le consulat général du Maroc à Valence. Ils ont également exprimé leur soutien total à l'intervention légitime des Forces Armées Royales dans la zone d’El Guerguarat afin de briser le blocus sur ce passage et de le rouvrir au trafic commercial international et à la libre circulation des personnes et des biens. Les participants à ces manifestations, qui brandissaient le drapeau national et des portraits de SM le Roi Mohammed VI, ont condamné l’acte abject perpétré par des forcenés du polisario, portant ainsi atteinte à l'inviolabilité, l'intégrité et la dignité du siège du Consulat général du Maroc à Valence, soulignant que cette agression lâche a été commise par des bandits agissant hors de la loi.

Akhbar Al Yaoum : 

• Casablanca Finance City et le Belgian Finance Center scellent un pa rtenariat. Casablanca Finance City (CFC) a annoncé la signature d'un partenariat avec le Belgian Finance Center (BFC) établissant les bases d'une coopération durable en vue de promouvoir les opportunités d'investissement entre la Belgique, le Maroc et l'Afrique. Cet accord entre l'autorité en charge de la promotion et du pilotage de la place financière marocaine et l'entité faisant la promotion et le développement de la place financière belge, fournira dans ce cadre une plate-forme d'échange en vue d'encourager les meilleures pratiques et le partage de connaissances dans les domaines du financement des PMEs et de la gouvernance d’entreprise, indique CFC dans un communiqué. Ce partenariat vise également à faciliter le partage d'informations et d'expertises entre les deux entités afin de développer une coopération efficace, précise la même source. 


commentaires (0)
Nouveau commentaire :


eMouaten - Bulletin marocain de veille informationelle